Sortie bryophytes en forêt de la Réna

Un après-midi mousses !
Publié le lundi 10 avril 2023 par Régis KRIEG-JACQUIER

En ce 11 mars 2023, nous étions vingt et un à nous retrouver au parking sud du bois de la Réna, en limite de Certines et de Lent, pour découvrir le monde fabuleux des bryophytes.

JPEG - 149.6 ko
Oh ! Mais tu devais venir toi ? Oh ! Comme on se retrouve ! Toi, ici ?
Photo M. Philippe

Des quoi ?

Du grec ancien βρύον, brúon (« mousse ») et φυτόν, phyton (« végétal »).

Ah des mousses quoi !

JPEG - 80.5 ko
Dicranum montanum
Photo H. Schachner

Oui, enfin soyons un peu plus précis

Parlons d’abord de cette sortie… C’est Philippe Bricard, notre président mais aussi Garancien (c’est ainsi que s’appellent les membres de La Garance voyageuse) qui nous a concocté cette balade sylvestre avec un grand connaisseur des mousses, Marc Philippe, enseignant chercheur à l’Université Lyon I. Une excellente idée pour une fin d’hiver et un sujet que peu d’entre nous connaissent, sinon très vaguement.

JPEG - 249.7 ko
Marc Philippe, notre guide et enseignant pour cet après-midi
Photo P. Bricard

Après les salutations d’usage entre naturalistes heureux de se retrouver en sortie d’hiver, nous constatons d’une part que la moyenne d’âge s’est effondrée avec l’apport de jeunes naturalistes pressés de découvrir cet après-midi mousse, d’autre part que nous avons un peu de chemin à faire et qu’il serait de bon ton de nous mettre en route. Mais auparavant, Marc nous présente les bryophytes avec le talent de pédagogue qu’on lui connait, leur aspect, leur reproduction et la distinction entre les deux grands groupes de mousses, les pleurocarpes dont les archégones (appareil reproducteur femelle en forme de bouteille) naissent sur le côté de la tige ou sur un rameau, par opposition aux acrocarpes (nous sommes en Dombes, mais rien à voir avec les carpistes !).

JPEG - 602.8 ko
Une assistance studieuse
Photo R. Krieg-Jacquier

Qu’avons-nous retenu ? Ben tiens ! Tout ! Les bryophytes sont des plantes terrestres thalloïdes ou feuillées non vascularisées. Pris au sens large, c’est-à-dire celui des classifications traditionnelles, le terme « bryophyte » s’applique aux trois embranchements de plantes terrestres qui ne possèdent pas de vrai système vasculaire, les Marchantiophyta (hépatiques), les Bryophyta s.s. (mousses, sphaignes) et les Anthocerotophyta (anthocérotes), regroupés dans le sous-règne des Bryobiotina du règne des Chlorobiota. Au sens strict de la botanique, l’embranchement des Bryophyta ne concerne donc que les mousses et les sphaignes (à l’exception donc des Marchantiophyta et des Anthocerotophyta).

JPEG - 155.8 ko
Aperçu de la phylogénie des Embryophytes (plantes terrestres) avec les Bryophytes au sens large
© Encyclopædia Universalis France Catherine LENNE, « MOUSSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 avril 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclop... (d’après Palmer et al., 2004).

Avec près de 25 000 espèces de mousses et sphaignes, 9 000 espèces d’hépatiques (Marchantiophyta) et 300 espèces d’anthocérotes, les bryophytes constituent le second groupe de végétaux terrestres, après les Dicotylédones. (D’après Wikipedia)

PNG - 584.7 ko
Le cycle de vie des bryophytes
Infographie : LadyofHats
PNG - 597.8 ko
le sporophyte 2) les spores 3) les spores germent en protonéma 4) les anthéridies 5) les archégones 6) la fécondation
Infographie : Tomáš Kebert & umimeto.org

En route donc ! Au bout de trois mètres, nous nous arrêtons près du tronc d’un arbre que nous ne quitterons qu’au bout de 20 minutes environ : eh oui ! la bryologie, c’est comme la lichénologie, on avance à petits pas… Marc identifie rapidement les spécimens glanés ça et là autour du fameux arbre et que les participants lui apportent. Pas de grandes raretés, mais nous découvrons qu’un certain nombre de ce que nous appelions des mousses était en fait des hépatiques. Et il y a des hépatiques à feuilles et des hépatiques à thalle (hépatique à thalle, hépatique à thalle, ohé, ohé – air connu), comme si ce n’était pas déjà pas simple ! La principale différence entre les hépatiques et les mousses réside dans le fait que les hépatiques ont un thalle vert et feuillu ou foliacé avec des structures ressemblant à des feuilles attachées à des « tiges », tandis que les mousses ont de petites structures ressemblant à des feuilles disposées en spirale ou successivement autour de l’axe de la tige attachée au substrat par des rhizoïdes.

De loin en loin (quelques dizaines de mètres tout au plus) nos membres s’égaillent dans la forêt. Une halte près d’une petite flaque nous permet de découvrir des sphaignes, un type de mousses à l’allure bien singulière : Le sommet de la plante (capitule ou capitulum) est formé du bourgeon apical, par lequel la sphaigne croît indéfiniment. En dessous du capitule, on voit un amas plus compact de jeunes branches. Les sphaignes sont connues pour leur capacité à retenir l’eau. Leur structure cellulaire fait qu’un tapis de sphaigne qui pèserait 10 kg à l’état sec pourrait retenir jusqu’à 770 litres d’eau ! Les sphaignes sont bien sûr les mousses bien connues des tourbières acides, ces milieux humides devenus bien rares en Bresse et en Dombes, et pourtant si riches en biodiversité.

JPEG - 213.5 ko
En pleine recherche
Photo P. Bricard

Tiens, en parlant de zone humide, nos pas se sont accélérés et nous sommes maintenant aux abords de l’étang du Petit Grillet (un indice d’acrocarpes ?). Les rives sont justement tourbeuses, et certains d’entre nous ont des libellules dans les yeux, mais il faudra revenir. De beaux vestiges de hêtraie, mangés par les douglas et les pins weymouth nous permettent de consolider encore notre liste de mousses. Mais l’heure avance bien plus vite que nous, et il nous faudra songer au retour. Bientôt nous ne sommes plus qu’une poignée pour tenter d’aider l’un d’etre nous à redémarrer sa voiture ont la batterie est à plat. Une conclusion s’impose, nous ne sommes pas de mauvais naturalistes, mais de piètres garagistes !

Marc nous écrira quelques jours plus tard qu’en rentrant à travers bois, il était tombé sur un vieux hêtre avec une belle association à Microlejeunea ulicina, Metzgeria temperata et Platygyrium repens.

Voilà donc une sortie intéressante avec un guide qui nous aura informés, éduqués et tenté de faire que nous retenions quelques bribes de bryologie. On verra ça lors de l’interro écrite !

Il ne vous reste plus qu’à vous régaler devant quelques photos de bryophytes dans le portfolio en fin d’article… et à dire…

Un grand merci à Marc Philippe !

Liste des espèces de bryophytes (s. l.) observées lors de la sortie SNAA 11 mars 2023

1 – sans doute (Platygyrium repens) et Pulvigera lyellii (en haut)

2 – Radula complanata (au centre en vert) et Frullania dilatata (brun foncé), deux hépatiques à feuilles sur l’écorce d’un tronc. Sur le droite quelques brins d’Hypnum cupressiforme.

3 – Plagiomnium affine (feuilles arrondies) et Kindbergia praelonga (plumeuse).

4 - l’hépatique à feuilles Radula complanata.

5 – Dicranum scoparium, sur une souche pourrissante.

6 – Polytrichum formosum, touffe de pieds femelles, portant de jeunes sporogones.

7 – Thuidium tamariscinum.

8 – Rhytidiadelphus triquetrus.

9 – Pseudoscleropodium purum.

10 – Thuidium tamariscinum.

11 – Sphagnum inundatum, forme brunâtre des lieux plus éclairés.

13 – Sphagnum inundatum, forme plus verte des endroits plus ombrés.

14 – Plagiothecium denticulatum.

15 – Scapania nemorea.

16 – Thuidium tamariscinum.

Dét. Marc Philippe ; Photos P. Bricard

Portfolio

sans doute (Platygyrium repens) et Pulvigera lyellii (en haut) Radula complanata (au centre en vert) et Frullania dilatata (brun foncé), (...) Plagiomnium affine (feuilles arrondies) et Kindbergia praelonga (...) l'hépatique à feuilles Radula complanata Dicranum scoparium, sur une souche pourrissante. Polytrichum formosum, touffe de pieds femelles, portant de jeunes (...) Thuidium tamariscinum Rhytidiadelphus triquetrus Pseudoscleropodium purum Thuidium tamariscinum Plagiothecium denticulatum Scapania nemorea Thuidium tamariscinum
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 180127

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site BOTANIQUE  Suivre la vie du site Comptes rendus de sortie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License