Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
La Tienne 2014 : mesures compensatoires globales - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

La Tienne 2014 : mesures compensatoires globales

Suivi annuel de l’ensemble des prérogatives de compensation
Publié le dimanche 30 novembre 2014 par Guy ROBERT, Pierre RONCIN

Le 26 novembre dernier, s’est tenue la réunion annuelle du comité de suivi des mesures compensatoires pour le site de La Tienne.

Suite à la création de l’usine de méthanisation (Ovade), et des coupes de forêts que cela a générées, des mesures de compensation (végétaux et animaux, tant en transplantation qu’en repeuplement) ont été initiées par Organom (traitement des ordures ménagères et autres dans l’Ain).

Plusieurs entités (organismes ou institutions) ont été sollicitées à cet effet et se sont ensuite positionnées pour effectuer un travail d’études, de propositions et de modifications, chacune dans son domaine.

JPEG - 111.4 ko
L’usine Ovade
En chantier l’été dernier

Pour sa part, la SNAA a acté pour un suivi des populations d’amphibiens (grenouilles, salamandres et tritons) au niveau même des bois de La Tienne, dans l’environnement immédiat de la nouvelle usine. A cet effet, 10 mares ont été creusées et nous effectuons chaque année (hiver et printemps de janvier à juin) des observations, des relevés et des commentaires afin d’en améliorer la gestion.

Étaient donc présents à cette après-midi de travail : ORGANOM (le nouveau président en remplacement de Monique Duthu, la directrice et le chargé d’affaires projets et travaux neufs), la SNAA (Pierre et Guy), la FRAPNA Ain, Biotope, l’Onema, la DDT Ain, la DREAL Rhône-Alpes, le bassin Bourg-Reyssouze, l’ONF.

Les interventions se sont succédé et chacun a fait tour à tour le bilan de l’année écoulée.

Dans l’ordre des présentations :

1 ) La SNAA a dressé le bilan de ses relevés pour l’année 2014.

PowerPoint - 724.5 ko
Les mares de La Tienne
Année 2014

Ce diaporama reprend les principales observations et conclusions de nos visites sur le site (voir le compte-rendu complet dans l’article précédent sur le suivi amphibiens).

Nous avons essentiellement déploré, malgré la présence de nombreuses pontes de grenouilles en hiver, la non éclosion des œufs et donc la non transformation en têtards au printemps.

C’est le même phénomène qu’en 2013, mais encore empiré. Et la raison en reste tout autant inexpliquée.

Cette fois encore, a été soulevée la nécessité d’analyser la qualité des eaux des ruisseaux alimentant la zone.

2 ) L’ONF a présenté le bilan quasi définitif du travail réalisé, tant en replantation d’arbres qu’en création d’îlots de sénescence. 27 hectares de ré-arborisation ont été menés à bien, sur les 35 prévus, soit une réalisation aux 2/3.

3 ) La FRAPNA Ain, de son côté, s’occupe également du suivi des amphibiens, mais sur la zone Seillon/Réna, qui a été retenue comme nouveau site de compensation.

56 mares existent déjà, plus ou moins grandes, et certaines ont été remodelées (creusement, débroussaillage, nettoyage) pour faciliter l’approche et l’observation de la vie aquatique.

La FRAPNA propose la création de 4 mares supplémentaires : 2 en Seillon et 2 en Réna. Et envisage la possibilité d’encadrer certaines de sentiers à vocation pédagogique.

JPEG - 131 ko
Comité de suivi
Réunion 2014

4 ) BIOTOPE a balayé les domaines le concernant.

Les oiseaux nicheurs d’abord, purement forestiers et autres, avec l’apparition d’une nouvelle notation : le grosbec casse-noyaux. Mais toujours pas trace de hibou grand duc, qui semblait avoir été entendu au début de leurs investigations.

Les insectes xylophages, présents bien sûr en milieu forestier.

Et la papillon Bacchante, aperçu au début mais non retrouvé systématiquement, et la proposition de prévoir des couloirs de circulation en forêt de La Réna (en discussion avec l’ONF).

5 ) L’ONEMA, enfin, a de son côté dressé le bilan « photos » de sa cartographie réalisée sur le terrain, mais non encore « consolidé ».

Il a été fait état de l’importance de classer les « cours d’eaux » de La Tienne en ruisseaux ou simples fossés.

Il a été aussi préconisé d’analyser la qualité des eaux, tant en amont qu’en aval de l’usine Ovade.

Et remarque a été faite à Organom de la réalisation de certains « busages », pour le passage des eaux, dont les travaux n’ont pas fait état de demande préalable.

En résumé, un très large inventaire a été balayé sur l’impact environnemental de l’usine Ovade et sur les mesures de compensation qui y sont rattachées.

Car il est toujours très intéressant de pouvoir présenter et échanger les problématiques de chacun dans le domaine le concernant.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 40737

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site AMPHIBIENS  Suivre la vie du site A la Tienne   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License