Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
La Tienne 2014 : suivi amphibiens - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

La Tienne 2014 : suivi amphibiens

Rapport 2014
Publié le dimanche 30 novembre 2014 par Guy ROBERT, Pierre RONCIN

Pour la 4ème année de suite, la SNAA a poursuivi l’évolution des mesures compensatoires sur la zone de La Tienne, dans le domaine des amphibiens pour le cadre concernant notre mission.

Rapport joint ci-contre :

PDF - 1.7 Mo
Zone compensatoire de La Tienne
Rapport annuel 2014

La particularité première de cette année a été la réalisation par Organom d’une coupe d’éclaircissement sur le site, ce qui a un peu compliqué l’accès aux mares et a surtout rendu très difficile l’observation de certaines au vu des branches et branchages laissés sur place.

Sur le terrain

Néanmoins, au fil des saisons (hiver doux et printemps sec), nous avons continué à arpenter le terrain à la découverte du monde des amphibiens (grenouilles et tritons).

Pontes

Un hiver riche en pontes de grenouilles (record battu cette année) nous laissait espérer un printemps tout aussi riche en têtards, avec la possibilité de pouvoir bien suivre l’évolution larves/2 pattes/4 pattes/grenouillettes.

Têtards

Mais la nature en a décidé autrement. Seule une mare a vu l’éclosion d’œufs ; et en plus, tous les têtards de cette mare sont morts à la fin du printemps lorsque celle-ci s’est asséchée complètement, faute de pluies.

That’s life !

Observation

C’est donc un bilan bien maigre au stade parvenu d’adultes de grenouilles qui est noté cette année. Avec, en parallèle, une faible observation de tritons (quelques adultes, pas de larves).

Et sans réelle explication de notre part : qualité de l’eau, pollution, pontes non fécondées ?

Grenouilles vertes

Nous sommes dans le même cas de figure que l’an dernier (beaucoup de pontes et très peu de têtards en 2013).

On pensait alors éventuellement à la présence importante d’insectes aquatiques (larves et adultes) gros consommateurs de têtards : larves d’odonates, entre autres, véritables prédateurs des mares, mais aussi notonectes et gyrins.

Assec

Mais cette année ne nous a pas offert beaucoup d’observations entomologiques. Alors ? La question reste en l’air et notre étonnement aussi.

Peut-être faudrait-il faire des analyses plus poussées de l’eau (Ph, physico-chimie, biologie) ?

Hélas !

Cela avait déjà été envisagé l’an dernier. Mais il y a des coûts !

De toute façon, c’est quand même l’occasion de sorties parfois épiques et d’observations toujours intéressantes. Et nous ferons remonter tout cela lors de la réunion bilan annuelle avec Organom et les autres protagonistes du suivi des mesures compensatoires.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 42727

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site AMPHIBIENS  Suivre la vie du site A la Tienne   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License