Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
Sortie du 22 septembre 2013 à Fort l'Ecluse - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

Sortie du 22 septembre 2013 à Fort l’Ecluse

Publié le mercredi 25 septembre 2013 par Pierre RONCIN
JPEG - 174.1 ko
Le fort supérieur
Vue sur le sud

Enfin une belle journée pour cette sortie ornitho à Fort l’Ecluse, après toutes les annulations de 1er semestre pour cause de mauvais temps ! Et pourtant nous n’étions pas nombreux à nous retrouver au niveau du fort supérieur au-dessus de Longeray.

JPEG - 148.2 ko
Au-dessus du fort
Observation des migrateurs

Les pigeons ramiers n’avaient pas encore entamé leur migration alors que nous comptions un peu sur eux pour assurer le gros des effectifs d’oiseaux à observer… Ce n’est que vers 10 h, avec la montée des températures plus favorable au déplacement des grands oiseaux, que notre secrétaire de service, Guy, put vraiment commencer à prendre des notes.

JPEG - 446.3 ko
Buse variable
Un des nombreux spécimens, en migration
JPEG - 105.8 ko
Milan royal
Ils furent assez nombreux ce jour là

Buses, milans royaux, éperviers, hirondelles de rochers … (voir la liste en fin d’article) se succédèrent au-dessus de nos têtes. Notre poste d’observation ne nous permettait pas de couvrir toute la migration qui s’étalait de la chaîne du Jura au Salève, mais nous étions quand même assez près des oiseaux ; donc il était plus facile de les identifier.

De loin nous avons aussi pu voir, ce qui n’est pas courant en pleine journée, un cerf haut savoyard dévaler les prairies en rive gauche, sans doute poursuivi par des chiens de chasse.

Vers midi nous sommes redescendus « casser la croûte » près des voitures. Ensuite direction le pied du Vuache où stationnent habituellement les ornithologues qui suivent la migration d’août à novembre.

JPEG - 129.6 ko
Observateurs internationaux
Au pied nord du Vuache

Ils étaient bien là, de toutes origines et au nombre d’une bonne vingtaine. Leur regard acéré et leur matériel performant leur permettait de signaler le moindre oiseau ainsi que son identification, alors que nous en étions encore à chercher où se trouvait l’animal. C’était un peu frustrant… Nous en avons vu quand même quelques uns …. Nous avons ainsi appris qu’un certain nombre d’espèces remarquables étaient passées le matin, que nous, nous n’avions pas détectées : balbuzards, cigognes noires …. Oh rage !!!! Le soleil tapait fort et nous avons alors décidé de nous replier sur les berges ombragées du Rhône, plus bas, dans la réserve de l’Etournel.

JPEG - 81.4 ko
Réserve de l’Etournel
Les cerfs sont bien protégés par les eaux

Les eaux étaient hautes et la plupart des canards se dissimulaient dans les roseaux, loin des regards.

JPEG - 287 ko
Grands cormorans
A l’Etournel

Dernière étape : l’écoute du brame du cerf. Nous nous sommes rendus en rive droite où, en fin d’après-midi, un cerf s’est fait entendre assez timidement par deux fois, puis ce fut le calme plat. Les animaux avaient-ils été dérangés par des promeneurs faisant fi de la réglementation ?

JPEG - 52.7 ko
Réserve de l’Etournel
Dans la brume du matin

Ce n’est que plus tard encore que le concert commença vraiment, mais …de l’autre côté du Rhône, dans les bois de Chevrier ou de Valleiry. Ces cris rauques et puissants étaient impressionnants bien qu’un peu perturbés par le bruit des avions de ligne qui se succédaient en direction de l’aéroport de Cointrain. Nous étions contents : le programme était respecté.

JPEG - 59.9 ko

Merci à Guy pour ses photos et son travail de secrétaire et à Gaston également pour ses photos. Rendez-vous au 12 octobre après-midi dans le marais de Lavours, où nous comptons bien entendre encore la voix puissante des cerfs qui ne peut laisser indifférents les amoureux de la nature que nous sommes.

Résumé des observations, fait par Guy Robert :

1 ) Départ de Bourg à 7h00 : 5 personnes (dont 2 nouveaux). Ciel couvert au départ, brouillard en traversant la vallée du Suran puis celle de l’Ain, grand soleil à l’arrivée à Léaz.

2 ) Installation au sommet de Fort l’Écluse à 9h (rive droite du Rhône, donc dans l’Ain). Vue dégagée de partout, soleil, pas de vent. Observations :

  • sittelle torchepot (entendue)
  • faucon pèlerin : 2
  • pinson des arbres : une cinquantaine en tout, voletant de partout
  • rougequeue noir : 8
  • grand corbeau : 3
  • pigeon ramier : 6
  • hirondelle de rochers : 22
  • hirondelle de fenêtre : 15
  • busard des roseaux : 1
  • cerf (dans les prés rive gauche du Rhône, traversant la route puis la voie ferrée) : 1
  • grand cormoran : 8
  • épervier : 7
  • geai des chênes (entendu)
  • buse variable : 21
  • milan royal : 9

3 ) Arrêt à 12h, pour redescendre manger avant de se déplacer vers notre seconde étape.

4 ) 13h30 : installation en face de l’autre côté du Rhône en Haute-Savoie (rive gauche) où nous retrouvons une douzaine d’ornithologues (Suisse, Haute-Savoie, Doubs, … ). Observations nombreuses et multiples, au vu des gens présents ; mais nous nous contentons de noter ce qui a été vu par nos propres soins :

  • balbuzard pêcheur : 1
  • pigeon ramier : une trentaine
  • buse variable : 31
  • faucon crécerelle : 1
  • milan noir : 4
  • milan royal : 6
  • busard des roseaux : 1
  • corneille noire : une trentaine

5 ) Déplacement à l’Etournel (rive gauche du Rhône, toujours en Haute-Savoie). Le niveau d’eau est haut ; donc pas de vasières ou d’ilots apparents facilitant la présence d’oiseaux. Observations à partir de à 15h :

  • grand cormoran : 19
  • col vert : une vingtaine
  • grande aigrette : 1
  • cygne tuberculé : 4
  • canard chipeau : 9
  • bergeronnette grise : 1
  • goéland leucophée : 2
  • buse variable : 3
  • goéland leucophée (en vol, remontant le fleuve) : 55
  • busard des roseaux : 1

6 ) Nous traversons le Rhône pour passer à l’Etournel (rive droite, donc de retour dans l’Ain). Nous ne sommes plus que 3. A partir de 17h30 :

  • tout de suite à notre arrivée : 2 brames courts et lointains
  • col vert : 2
  • pigeon ramier : 2
  • héron cendré (en vol) : 5
  • cormoran (en vol) : 50
  • pic épeiche : 1
  • 19h : 1 brame court, puis au autre plus long mais lointain
  • 19h15 : 1 brame long et guttural, suivi d’un autre répondant
  • ensuite : nombreux brames forts, profonds et très sonores (4 ou 5 mâles), mais très lointains ; en fait, les cerfs sont sur l’autre rive du Rhône (en Haute-Savoie), pas dans l’Etournel, mais un peu plus haut dans les bois

7 ) A 19h45, ravis et comblés, nous décidons de rentrer sur Bourg.

En résumé, longue et belle journée, pas très riche en migrateurs, mais finie sur les cris du cerf.


Portfolio

Aster amelle
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 50349

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ORNITHOLOGIE  Suivre la vie du site Compte rendus de sorties  Suivre la vie du site Comptes rendus de sorties 2013   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License