Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
Salon de la Gastronomie - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

Salon de la Gastronomie

Publié le mardi 10 janvier 2012
EXPOSITION au SALON de la GASTRONOMIE à AINTEREXPO
à BOURG en BRESSE, du 10 au 14 novembre 2011

Notre participation au Salon de la gastronomie fut sans conteste, le « clou » de nos expositions de l’automne 2011, de par le nombre de visiteurs.
Un public nombreux et très intéressé, posant plein de questions, prenant beaucoup de documentation sur notre Association de Naturalistes, nous a rendu visite sur notre stand.

Nous étions installés dans le hall C du Parc d’Ainterexpo sur un stand vaste, approprié à notre exposition installée en U qui permettait de montrer aux visiteurs de nombreuses espèces ; ils pouvaient les regarder en tournant autour du stand. Un affichage approprié avait aussi été installé.
A ce propos, nous remercions vivement les dirigeants d’Ainterexpo et les responsables de ce Salon, qui nous offrent chaque année une vitrine magique pour montrer nos champignons.

Vues d’ensemble de l’Exposition
JPEG - 128.9 ko
JPEG - 141.9 ko
JPEG - 137.1 ko
JPEG - 123.1 ko
JPEG - 130.7 ko
JPEG - 102.5 ko

Du côté des comestibles, les assiettes étaient fournies. Nous avons bénéficié de la dernière grosse poussée de Cèpes de Bordeaux (Boletus edulis) qui a eu lieu fin novembre, ainsi que d’une prolifération anormale de Boletus erythropus (Bolet à pied rouge) qui repartait pour une seconde jeunesse. Ces deux champignons sont de très bons comestibles.

JPEG - 132.4 ko
Cèpe de Bordeaux
JPEG - 142.6 ko
Bolet à pied rouge
JPEG - 138.8 ko
Boletus pinophilus

Plus rare chez nous car surtout méridional, le Cèpe des pins (Boletus pinophilus) était aussi présent en ces jours de novembre. Le réchauffement du climat ? Allez savoir… On le reconnaît à sa belle robe acajou et à sa chair blanche. Il habite sous les pins. C’est un excellent comestible. (sur la photo on se rend compte que les limaces aussi le trouvent bon)

JPEG - 149.8 ko
Les Girolles et leurs cousines, les Craterelles font aussi la une.
JPEG - 132.4 ko
Des Agarics et des Coprins en novembre ??? Oui, ce fut l’année de tous les possibles…

Comme cette période de l’année fut paradoxalement prolifique en carpophores du fait de la douceur du climat, nous avons pu créer des îlots de décoration avec les champignons excédentaires que nous avons nichés dans des corbeilles tapissées de mousse. C’était du plus bel effet !!!

JPEG - 170.3 ko
JPEG - 178.2 ko
JPEG - 170 ko

CERISE sur le GÂTEAU : une Truffe de Bourgogne (Tuber uncinatum) trouvée autour de Bourg en Bresse le matin même de l’Expo. et apportée par le cueilleur (un ancien de la SNAA) avec beaucoup de gentillesse. Un grand merci à lui.
Cette truffe, trouvée à l’aide d’un chien truffier, était mûre à point. Elle embaumait tout autour d’elle. Nous l’avons bien évidemment placée sous transparent pour la protéger, ce qui ne nous a pas permis de réaliser des photos correctes pour vous les présenter ici.

Si ces beaux et bons champignons nous régalent les yeux et les papilles, il ne faut jamais perdre de vue pour autant qu’il est dangereux, parfois même très dangereux de cueillir tout et n’importe quoi et qu’il ne faut jamais oublier de bien se documenter sur les champignons TOXIQUES et MORTELS avant d’en préparer un plat sans risquer de les confondre.

Nous ne l’avons pas oublié ; c’est la raison pour laquelle nous vous les avons montré, FRAIS lorsque cela était possible ou en photos pour ceux qui n’ont pas été trouvés.

N’OUBLIONS JAMAIS la redoutable AMANITE PHALLOÏDE et sa forme blanche, qui sont à elles seules, responsables de 80% des intoxications et de pratiquement tous les décès. Les personnes peu scrupuleuses qui ne prennent pas la peine de déterrer un champignon (pour chercher une volve éventuelle) ou qui le coupent sans se soucier de ce qu’il y a sous la terre, s’exposent à de graves soucis.
L’Amanite phalloïde blanche peut être confondue avec un Agaric naissant, avec une Lépiote blanche (Leucoagaricus leucothites)… avec toutes sortes de champignons qui portent un chapeau blanc en début de croissance.

JPEG - 197.7 ko
Lames blanches + anneau blanc + volve blanche en sac = MEFIANCE
Attention à la forme blanche et aux autres Amanites blanches

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 49125

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site MYCOLOGIE  Suivre la vie du site Expositions   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License