Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
Sortie du 29 janvier le long du Rhône - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

Sortie du 29 janvier le long du Rhône

De l’Etournel à Motz
Publié le mardi 1er février 2011 par Pierre RONCIN
JPEG - 33.8 ko
l’Etournel par eaux basses

Temps froid avec brouillard sur la Bresse en ce matin du 29 janvier. Mais une météo relativement optimiste pour l’Est du département nous donna confiance et, dès les premières pentes du Berthiand , un beau ciel clair nous apparut . Après un premier court arrêt à Nantua , 2ème arrêt à Bellegarde pour récupérer une autre participante et premiers oiseaux d’eau au confluent entre Valserine et Rhône : Harles bièvres, colverts et mouettes en attente de friandises. Arrivés en vue du défilé de Fort l’Ecluse le brouillard semblait vouloir nous barrer le passage mais il était moins gênant que prévu et, arrivés sur la rive haut savoyarde de l’Etournel, nous le vîmes bientôt s’effilocher pour laisser place à un soleil qui ne nous quitta plus…Ouf ! Etournel , depuis le poste d'observation

Le Rhône était très bas, laissant émerger de nombreuses plages de galets . Des travaux d’élagage avaient été effectués , permettant une meilleure observation aussi bien pour nous que pour les canards et ceux-ci s’envolèrent , à notre grand dam, dès notre apparition….Heureusement ils firent un petit tour pour revenir se poser, pour la plupart, là d’où ils s’étaient envolés . Il y avait là des Canards colverts, de beaux canards siffleurs, avec leur raie jaune au milieu du crâne ( pour les mâles) , quelques canards chipeaux, plus discrets dans leur tenue finement barrée de gris et quelques garrots à oeil d’or ,facilement repérables au sifflement émis par leurs ailes quand ils se déplaçaient. Peu de grèbes huppés ( 3 en tout) et pas de Foulques, ce qui est inhabituel. Les observateurs, attentifs..

Un peu plus en aval, en face de nous , nous découvrîmes aussi une Grande aigrette et une petite troupe de sarcelles d’hiver, bien lointaine malheureusement. Travail frais du castor Un castor s’était attaqué récemment aux saules , de même qu’un pic, mais de façon moins spectaculaire pour ce dernier

Travail d'un pic Ancien travail du castor, rosette de repousse Grande aigrette

Pour une fois pas de traces de sangliers : les chasseurs avaient du « réguler ». Plusieurs miradors, édifiés sur la rive d’en face , étaient là pour conforter cette hypothèse . Quelques traces de cerfs . Relativement peu de passereaux : quelques mésanges à longue queue, toujours en mouvement, un roitelet aussi agité qui ne nous permit pas de savoir s’il était huppé ou triple bandeau, un rouge gorge fugace, un troglodyte encore plus fantomatique, un merle noir et quelques mésanges bleues et charbonnières . Avant de partir pour nous diriger vers Motz, plus au sud nous ne pûmes nous empêcher de penser au projet de barrage qui resurgit et qui pourrait menacer non seulement les équilibres naturels de tout ce secteur , mais aussi avoir un impact sur la réserve naturelle de la haute Chaîne où un réservoir de plusieurs hectares est prévu sur le Credo, réservoir où l’on monterait l’eau du Rhône en période creuse pour la returbiner en période de demande électrique , pour le bénéfice des consommateurs genevois. Espérons que ce projet pharaonique ne verra pas le jour , mais on en parle de plus en plus et les Suisses semblent prêts à le financer…

Nous prîmes donc le chemin de Motz , notre deuxième étape.

La roselière de Motz Un petit vent du nord s’étant mis à souffler, certains préférèrent casse-croûter dans les voitures , pendant que d’autres choisirent le poste d’observation pour s’abriter. Les oiseaux d’eau étaient bien présents et plus proches qu’à l’Etournel. Troupe de Fuligules morillons Fuligules morillons, Fuligule morillon Colverts, Chipêaux, sarcelles d’hiver Sarcelles d'hiver au nourrissage poule d’eau, quelques cygnes tuberculés et là aussi, comme à l’Etournel, pas de Foulques…Quelques grands cormorans peu nombreux,une poule d’eau, des grèbes castagneux Grèbe castagneux nettement plus nombreux que les grèbes huppés ( surprenant ! comme pour les foulques) . Un couple de bruants des roseaux nous mobilisa pendant un certain temps, tellement ils étaient bien camouflés, au sol, dans la végétation qui avait envahi la vasière. Nous avons aussi noté un magnifique tadorne de belon Cygne tuberculé et Tadorne de Belon , quelques Goélands leucophées, quelques mouettes lointaines, quelques corneilles noires des mésanges bleues et charbonnières et quelques pinsons dans les arbres longeant la rive…enfin, dans ceux qui subsistaient car les castors avaient fait preuve de beaucoup d’appétit… Sarcelle d'hiver Un ragondin fit une timide apparition en bordure des roseaux . Le cri d’une buse variable nous signala un des rares rapaces du jour et ce fut l’heure du retour.

Une belle journée un peu fraîche, mais nous étions quand même en janvier et les bressans avaient encore plus froid que nous, sans voir le soleil…

Prochain rendez-vous le 19 février pour la sortie au lac du Bourget .

Merci aux photographes qui ont permis d’illustrer cet article ( Gaston , Catherine et Danielle)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 47924

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ORNITHOLOGIE  Suivre la vie du site Activités Ornithologie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License