Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
La Renoncule à feuille de lierre, présumée disparue… mais retrouvée ! - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

La Renoncule à feuille de lierre, présumée disparue… mais retrouvée !

Le XXIe siècle sera-t-il celui des résurrections ?
Publié le dimanche 18 avril 2010 par Régis KRIEG-JACQUIER

Notre XXe siècle nous a plus souvent habitués à voir disparaître des stations de plantes ou d’animaux que d’en voir apparaître de nouvelles. L’urbanisation, le changement des techniques agricoles, une lutte effrénée contre tout ce qui ne fait pas « propre », le désintérêt pour les choses simples près de chez soi au profit de campagnes tonitruantes pour pleurer un quadrupède blanc et noir ou un moustachu rêvassant sur la banquise, et notre patrimoine local s’en allait, dans l’indifférence générale… Oh ! Il y a bien quelques illuminés qui ont pleuré la disparition des bleuets, de la nielle ou d’autres messicoles, sur celle des zones humides et de leur cortège de plantes emblématiques, mais ils ont vite été pris pour des passéistes habités d’un chauvinisme peut-être suspect ! Le XXIe siècle allait-il commencer en continuant sur cette lancée ? Il semblerait que non ! Le monde des Libellules, celui des plantes, entre autres, nous apporte parfois de bien belles « résurrections ». Même le castor et maintenant la loutre semblent vouloir se réinstaller et ont droit de cité. Parmi les retours récents dans l’Ain, connaissez-vous la Renoncule à feuilles de lierre ?

 Un beau jour à Viriat

Si vous êtes un Natu habitué ou si vous habitez Viriat, sans doute en avez-vous déjà entendu parler !

JPEG - 84.1 ko
Lavoir de la Perrinche

Il faut remonter le fil de l’histoire… De la famille dans l’Indre, une balade en Brenne, l’achat d’un guide sur les plantes rares de la région, puis le retour à la maison. Le temps passe ! Un jour, je descends au lavoir de la Perrinche, un ancien lieu de lessive aujourd’hui joliment égayé de plantes aquatiques et du bal des libellules… Un concentré d’images de mon enfance où, revenant de l’école à bicyclette, je m’arrêtais quelques instants pour observer les petites bêtes, au fond du bassin… Bien des années plus tard, donc, me penchant pour détailler une plante discrète au bord du bassin, je considère ces feuilles à peine trilobées, marquées d’une tache noirâtre… Elles me rappellent la Renoncule à feuilles de lierre aperçue le matin au détour d’une page du guide cité plus haut, lors d’une lecture paresseuse… revenu à la maison (quelques dizaines de mètres !) avec une tige de la plante, je retrouve bien les caractéristiques de Ranunculus hederaceus ! Le hic, c’est que, Bolomier & Cattin en main, je constate que l’espèce est présumée disparue du département de l’Ain ! Après confirmation de ma détermination par des botanistes locaux et plus éloignés, je dois me faire à l’idée que j’ai découvert la dernière station connue de cette espèce sur mon département, mais aussi, au vu des connaissances d’alors, de la région Rhône-Alpes !

  Un lavoir doit être propre !

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes s’il n’existait dans les environs du lavoir, de bonnes âmes bien disposées à ne pas laisser la nature reprendre ses droits ! Une tonte façon golf des abords, un faucardage drastique des hydrophytes du bassin, et il n’en fallait pas plus pour s’inquiéter de la survie de l’espèce dans son dernier refuge bressan. Des contacts sont pris avec la municipalité de Viriat et les services techniques pour signaler la découverte et demander un peu de compassion pour notre Survivor local ; de bonnes doses d’incompréhension, aussi, avec un voisin connu seulement par voie électronique et avec une association régionale qui n’a pas toujours perçu la volonté d’une poignée d’entre nous pour faire avancer ce dossier. Heureusement, Pierre Roncin et Bourg-Nature-Environnement ainsi que Cyrille Deliry, irremplaçable érudit naturaliste régional, sans oublier quelques autres petites mains, m’ont aidé à faire émerger le cas du lavoir de la Perrinche ! Les actions menées sur le secteur des prairies et des sources de la Perrinche sous l’égide du Conservatoire régional des espaces naturels ont donné toute son importance à la timide renoncule…

JPEG - 292.2 ko
Lavoir de la Perrinche

 Mais ailleurs aussi…

Et puis les langues se sont déliées… La petite plante existerait aussi dans un vallon (oui, un seul) du mont Pilat ! Cette station constituerait la dernière relique d’une répartition bien plus large sur ce massif et sur la Haute-Ardèche ! Quant aux stations de la Drôme, la plante n’y aurait pas été revue ! Si elle existait dans le Beaujolais (on pourrait trouver une région mieux connue pour ses eaux !), elle en a aujourd’hui disparu, mais peut-être la retrouvera-t-on dans l’eau d’une claire fontaine…

 Et puis il y eût le 16 avril 2010 !

Avec Pierre Roncin, nous avions décidé de prospecter les diverses sources d’alimentation du ruisseau du Dévorah. Alors, comme Pierre avait remarqué un ruisseau qui traversait Saint-Just et se perdait sous l’Alagnier avant de resurgir, sale et louche dans le Dévorah, nous sommes allés à la source… Un vieux lavoir, très semblable à celui de la Chagne, mais sous le soleil… Une source claire l’alimente… Alors bien sûr, on devine de la berle et du cresson… mais il est une autre plante, discrète… Pierre et moi nous regardons l’un l’autre, nos visages s’illuminent, nous venons de trouver une deuxième station de Ranunculus hederaceus dans l’Ain ! La population est belle et se laisse même aller à coloniser un ruisselet qui courre le long des limites des propriétés…

JPEG - 218.1 ko
Lavoir de Saint-Just

 Et pourtant…

Et pourtant cette plante était encore considérée commune dans tous les ruisseaux, les fossés, les sources à Bourg et Saint-Denis en 1955. Plus tôt encore, on la trouvait à Buellas, à Bouvent, à Neuville-les-Dames… En 1999, cependant, Bolomier et Cattin la présumaient disparue… Peut-être n’étaient-ils pas venus jusqu’aux lavoirs de la Perrinche et de Saint-Just… Quant à la distribution de l’espèce sur le territoire national, c’est plutôt à l’ouest qu’il faut la chercher… Néanmoins, la plante n’est jamais très commune, et les stations sont souvent menacées. À l’échelle du monde, c’est une endémique ouest-européenne liée aux influences atlantiques. Présente des îles Britanniques et du Portugal jusqu’aux pays Baltes, la petite plante évite l’intérieur du continent… Ceci la rend encore plus précieuse à nos yeux bressans… Elle est un témoignage de l’influence de l’océan en nos terres aux croisées des climats de France.

  Toi lecteur qui la croiseras…

Si vous rencontrez cette petite plante, pensez seulement que sa survie dans notre région tient à peu de choses ! Alors, mobilisons-nous, mo - bi – li - sons - nous pour que cette plante qui a su nous parvenir puisse couler des jours heureux dans nos fraîches sources et nos lavoirs aux eaux claires, pour notre plus grand plaisir et pour les yeux des générations futures…

 Botaniquement parlant…

Ranunculus hederaceus Linnaeus, 1753

Synonymie :

Batrachium hederaceum (L.) Gray

Ranunculus hederifolius Salisb.

Ranunculus papillatus Dulac

Nom vernaculaire :

Renoncule à feuilles de lierre, Renoncule lierre (français)

Ivy-leaved Crowfoot (anglais)

Classification :

Règne Plantae
Embranchement Spermatophyta (Angiospermae)
Classe Dicotyledones
Ordre Ranales
Famille Ranunculaceae

Règlementation :

Espèces végétales protégées en région : Île-de-France, Champagne-Ardenne, Alsace, Bourgogne, Nord-Pas-de-Calais, Picardie.

 À vos claviers !

Pour tout savoir sur la Renoncule à feuilles de lierre en Rhône-Alpes (histoire, biologie et bibliographie)

http://cyrille.deliry.free.fr/ranhed.htm

Et sur la renoncule dans l’Ain !

http://bne.asso.free.fr/accueil.php article : 23-06-2009 - Viriat : une plante rare à sauver…

Photos Régis KRIEG-JACQUIER


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 49236

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site BOTANIQUE  Suivre la vie du site Activités Botanique   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License