Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
Compte rendu des activités 2009 de la section Odonatologie - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

Compte rendu des activités 2009 de la section Odonatologie

AG SNAA 2009
Publié le dimanche 7 février 2010 par Régis KRIEG-JACQUIER

Lors de l’Assemblée générale de la Société des naturalistes et archéologues de l’Ain ce 6 février 2010 le responsable de la section a présenté le compte rendu des activités de la section Odonatologie pour 2009.

Voici maintenant trois ans que la section Odonatologie a pris sa place à la SNAA. Le rythme est maintenant soutenu : sorties sur le terrain, conférences, participation à des études et travaux…

Comme l’année précédente, les observations ont été précoces en 2009 et dès avril nous étions sur le terrain à guetter les premières émergences… Au début de mai, Viriat nous a apporté un magnifique spectacle avec l’émergence de la Cordulie à deux taches Epitheca bimaculata et c’est un groupe enthousiaste de Natus qui a pu admirer, photographier et filmer cette espèce mythique à l’étang de la Culotte. De nouvelles stations de l’Agrion de Mercure Coenagrion mercuriale et de la Cordulie à corps fin Oxygastra curtisii, espèce protégée ont été découvertes. Pour cette dernière espèce, une belle population a été observée sur le Suran.

Retrouvé en 2007 puis en 2008 sur le Rhône en aval de Lyon, le Gomphe à pattes jaunes Gomphus flavipes, qui n’avait plus été vu sur Rhône-Alpes depuis 150 ans a pu être observé sur tout le linéaire bressan de la Saône en quantité très importante. Il apporte la 73e espèce d’odonate pour le département de l’Ain qui garde la première place nationale pendant quelques jours avant que l’Isère ne nous rattrape. Ces observations témoignent d’un meilleur état écologique de notre grande rivière et l’on ne peut que s’en féliciter. Un article est en cours de parution dans Martinia. Martinia a également accueilli un article de notre association, sur les observations de Leucorrhinia albifrons dans l’Ain. Malheureusement, cette dernière espèce n’a pas pu être recontactée sur la magnifique station des étangs Marron à Brénod, en conséquence d’un assec prolongé. L’avenir nous dira si ces charmantes bêtes reviendront !

Marjorie LATHUILLIÈRE nous permettra cette année d’observer enfin les Cordulégastres bidentés Cordulegaster bidentata en vol dans la vallée de la Valserine sur la station qu’elle avait découverte l’an dernier. L’espèce sera également observée à Saint-Jean-le-Vieux. Pour cette espèce encore, une nouveauté de 2006 pour notre département et une grande rareté, un article est en cours de rédaction dans Martinia.

De nombreuses prospections ont été réalisées sur les cours d’eau de l’Ain, et des découvertes intéressantes ont été faites. La prospection de sites larvaire hors saison a également permis de mieux connaître certaines espèces et d’établir, comme l’an passé, leur présence sur des secteurs jusqu’alors inconnus.

D’autres prospections dans les massifs alpins et jurassiens nous ont permis de faire encore de belles découvertes et d’observer de belles espèces, en particulier la Cordulie alpestre Somatochlora alpestris, la Cordulie arctique Somatochlora arctica et l’Aeschne subarctique Aeshna subarctica. Plusieurs journées de prospections ont été faites sur le Doubs pour rechercher Gomphus flavipes et ont permis de faire d’intéressantes observations, sujet d’un article en cours de parution dans Martinia

Des excursions plus exotiques auront conduit certains en Espagne et dans le sud de la région avec Daniel GRAND, odonatologue lyonnais de réputation internationale et ont permis de compléter les connaissances sur des espèces aux habitats plus méridionaux.

Une deuxième sortie odonatologie en collaboration avec la FRAPNA Ain, sur les trois prévues a permis aux participants, une vingtaine avec des très jeunes et des moins jeunes, de mieux connaître les milieux humides de la montagne bugiste. Des sorties avec les sections Ornithologie, Botanique et Sciences de la Terre ont également apporté leur lot d’observations d’odonates. Ces sorties prennent alors un tour pluridisciplinaire qui n’est pas sans rappeler le bon vieux temps de la jeunesse de notre société, mais qui permettent à tout un chacun, et en particulier aux jeunes de mieux appréhender la biodiversité et la richesse de la nature. Ce sera le cas lors de la sortie dans la réserve naturelle du Val d’Allier près de Moulins.

Une conférence a présenté le monde des exuvies, un thème bien technique heureusement agrémenté de photos, en particulier des clichés 3D, et de travaux pratique sous la binoculaire.

Les exuvies ont été également le thème d’une session organisée par le groupe Sympetrum dans la Drôme avec deux d’entre nous. Apprentissage et détermination devant le public de la Fête de la Science auront été riches d’enseignements.

Le responsable de la section a été invité à parler de la nature sur les ondes de RCF Pays de l’Ain en juillet, comme d’habitude serait-on tentés de dire. Les libellules faisaient bien sûr partie des animaux présentés…

Enfin, la section s’est efforcée chaque fois que possible à mieux informer sur la nécessaire protection des libellules et des milieux qui les abritent auprès des administrations, propriétaires et usagers. Cette année a vu nos efforts se porter en particulier sur le Dévorah, où là encore Oxygastra curtisii a fait son apparition, et sur le secteur des prairies de la Perrinche à Viriat, menacé par les travaux connexes au remembrement et par des pratiques agricoles mal adaptées à la conservation d’un patrimoine naturel de premier intérêt. La préservation de l’Agrion de Mercure et de la Cordulie à corps fin sur ce secteur est épaulée par la découverte de la seule station connue de Renoncule à feuille de lierre sur Rhône-Alpes (découverte en 2008) et d’une des rares stations à épinochette de la région (découverte 2009). Le secteur du plan d’eau des Dragages de l’Ain à Buellas et les travaux de la nouvelle Veyle auront également accueilli nos propositions de conservation.

Quant aux 24h naturalistes de la FRAPNA Ain, dans les prairies riveraines du Sevron à Pirajoux, elles auront permis une fois encore de parfaire la connaissance du milieu naturel et de sensibiliser élus et habitant s sur les enjeux naturalistes et environnementaux, ici dans l’optique de préservation des zones humides face au tracé de la ligne LGV.

La section a participé à l’exposition d’automne de la SNAA en présentant un diaporama et des informations sur les odonates de l’Ain. Il faut souligner cette année le travail remarquable de Marjorie LATHUILLIÈRE : des présentations ludiques, orientées vers les jeunes, amis qui aura séduit un large public. Reconnaître les différents odonates, leur cycle de vie, les milieux… Les yeux émerveillés des enfants et de leur maman ne nous auront pas laissé de doute sur l’intérêt rencontré par cette prestation. Des applications sous formes de mallette pédagogique à destination des scolaires et des campas de vacances sont envisagées dans un futur proche

Quant au site Web des Natus, il a été cette année encore brillamment alimenté par notre section avec des comptes rendus richement illustrés et des articles plus didactiques.

Connaissance, protection et vulgarisation auront été les thèmes centraux des activités de notre section cette année.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 47721

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ODONATOLOGIE  Suivre la vie du site Activités Odonatologie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License