Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
Les demoiselles de l'hiver - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

Les demoiselles de l’hiver

Quand l’odonatologue ressort son filet...
Publié le mercredi 27 février 2008 par Régis KRIEG-JACQUIER
JPEG - 132 ko
Sympecma fusca
Sympecma fusca à Hautecourt Romanèche - Ain, le 23 février 2008

Ça y est, elles m’ont enfin montré le bout de leurs antennes… Sur les coteaux secs et abrités de Hautecourt-Romanèche (Ain), j’ai pu observer cet après midi du samedi 23 février 2008, par une température de l’air de 15°C mais qui devait frôler les 20°C en plein soleil sur l’écorce, 5 Sympecma fusca, dont au moins deux femelles. Jusqu’à présent, les nuits dans l’Ain avaient été très fraiches, avec des températures souvent négatives, et dans la journée, on dépassait difficilement les 10°C.

En 2007, j’avais vu les premiers avec Pierre et Annie Roncin le 22 février à Merpuis (Serrières-sur-Ain - Ain).

Sympecma fusca est la seule espèce de libellule en France métropolitaine à passer l’hiver au stade d’imago. Une autre espèce du genre, S. paedisca, fait de même, mais n’a pas été revue sur le territoire national depuis 1962.

JPEG - 109.2 ko
Sympecma fusca
Sympecma fusca à Hautecourt Romanèche - Ain, le 23 février 2008

Il arrive que certains Sympetrum passent un hiver un peu trop doux, comme on l’a vu en 2006 - 2007, mais cela reste exceptionnel. Il parait que si l’on embrasse ces brunettes hivernales, elles se transforment en princesses, m’a dit un odonatologue de renom (euh… ça marche pour les mâles ou pour les femelles ?).


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 43797

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ODONATOLOGIE  Suivre la vie du site Observations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License