Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

La nouvelle Veyle est arrivée

Publié le samedi 7 novembre 2009 par Pierre RONCIN

Il y a une vingtaine d’années une enquête publique était lancée concernant l’extension de la carrière située à cheval sur les communes de St Denis les Bourg et de Buellas . Ce projet devait englober le cours de la Veyle et faire disparaître des prairies humides et une partie des sources phréatiques qui alimentaient un magnifique petit ruisseau aux eaux fraîches abritant une faune piscicole très intéressante : nombreuses Truites fario, Vairons, Chabots, Lamproies de Planer… Alors membre du bureau du conseil d’administration de la FRAPNA -Ain, j’avais déposé sur le registre d’enquête publique en indiquant les risques qui existaient à faire traverser le futur plan d’eau par la Veyle en cas de pollution de cette dernière . Mes remarques avaient été rejetées et l’opération avait été réalisée.

20 ans après les élus se sont rendus compte des risques encourus et, dans le cadre du contrat de rivière , ont décidé de tracer à la Veyle un nouveau cours pour qu’elle ne traverse plus le plan d’eau. Les terrains ont été acquis plus ou moins facilement grâce au financement de la région,du département, de l’Etat , de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse et srtout du carrier ( Granulats Rhône-Alpes) et les travaux ont commencé en juillet 2009. Le projet semblait intéressant : création de méandres plus ou moins serrés, berges en pentes plus ou moins douces selon les lieux, liberté laissée à la rivière pour remodeler son lit à sa guise. L’espoir des aménageurs était aussi de faire baisser la température estivale de la Veyle qui gagnait environ 5° dans sa traversée du plan d’eau, température qui excluait totalement la survie de certaines espèces de poissons autrefois présentes comme les Salmonidés entre autres.

La mise en eau du nouveau cours, qui s’étendait sur 2 km de longueur, réalisation exceptionnelle et dont l’évolution va être suivie de près pendant plusieurs années ( car elle pourrait servir d’exemple pour d’autres réalisations dans notre hexagone) était prévue pour le vendredi matin 6 novembre et ce jour là de nombreuses personnes se pressaient sur le site pour assister à la mise en eau de ce tronçon de rivière. Avant qu’une pelle mécanique ne libère le flot , les officiels , élus locaux, secrétaire général de la préfecture, vice-président du conseil général, vice-président de la région, président de l’Agence de l’eau, président du syndicat chargé du contrat de rivière, député… se félicitèrent tous de cette réalisation,annonçant un « avenir radieux » à la rivière, oubliant un peu vite que la pollution due aux stations d’épuration de St Denis, mais surtout de Péronnas , était toujours bien présente, comme je l’avais constaté cet été en compagnie de Régis Krieg-Jacquier, lors d’une prospection libellules .

JPEG - 32.8 ko
Près du gué, avant le flot
JPEG - 33.1 ko
La passerelle
JPEG - 33 ko
Les officiels
JPEG - 47.7 ko
Une partie du public
JPEG - 53.2 ko
Le flot se fait attendre
JPEG - 50.4 ko
l’eau commence à arriver
JPEG - 46.1 ko
La voilà !
JPEG - 40.5 ko
Le courant augmente !

Quand l’eau est arrivée ce fut un instant émouvant, salué par les applaudissements des quelques 150 personnes présentes . Il n’y a plus qu’à attendre l’évolution naturelle du milieu . Les poissons devraient dès le printemps commencer à coloniser ce nouvel espace , de même que tous les petits animaux aquatiques.

Je n’oublie pas cependant le petit ruisseau de Chamanbard , un peu en aval, dont les sources ont été petit à petit grignotées par l’extension de la gravière puis qui a été fortement pollué par une exploitation agricole avant de voir le tracé du nouveau cours de la Veyle l’amputer de sa partie amont qui était encore la seule à abriter une petite population relictuelle d’Agrions de Mercure…Le ruisseau a du aussi dire adieu à ses truites, chabots, lamproies et la survie des petits chevesnes qui y subsistent est conditionnée par la bonne volonté du groupement agricole voisin qui n’a pas toujours fait preuve de bonne volonté dans un passé récent…

Espérons pourtant que les consciences vont s’éveiller . La réalisation de ce détournement de rivière est un pas positif mais il en faudra encore beaucoup d’autres.


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 47924

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ORNITHOLOGIE  Suivre la vie du site Activités Ornithologie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License