Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/ainnatur/public_html/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 1087
Sortie du 26 septembre 09 dans le marais de Lavours - [Société des Naturalistes et Archéologues de l'Ain]
Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain

Sortie du 26 septembre 09 dans le marais de Lavours

Publié le mardi 29 septembre 2009 par Pierre RONCIN

Depuis une semaine les brouillards matinaux qui avaient même tendance à mordre sur une partie de l’après-midi nous faisaient craindre le pire pour cette sortie dans le marais de Lavours à la rencontre des migrateurs. En effet, par temps de pluie ou de brume épaisse, la migration s’arrête.

La dizaine de participants était donc relativement pessimiste en arrivant à Ceyzérieu car le marais était plongé dans un voile cotonneux et nous avions déjà perdu deux participants en cours de route . (Rassurez-vous, nous les avons retrouvés !)

C’est dans une travée tracée au milieu de la phragmitaie pour servir de coupe-feu ( car des petits « malins » s’amusent chaque année, en fin d’hiver, à incendier les roseaux) qu’un bagueur avait installé ses filets. Un magnétophone diffusait des cris d’oiseaux pour essayer d’attirer les petits passereaux ayant passé la nuit dans les phragmites avant de reprendre leur voyage, qui à destination du sud de l’Europe, qui à destination de l’Afrique .

On nous fit remarquer que nous n’étions pas dans la meilleure période, la plupart des passereaux paludicoles se trouvant déjà plus au sud tandis que les « nordiques » n’étaient pas encore arrivés…

Le bagueur avait aménagé sa table de travail dans un renfoncement des roseaux : colliers de bagues, instruments de pesage et de mesure, feuilles de notes, petits sacs de toile pour enfermer momentanément les prises et pour qu’elles ne s’affolent pas en attendant leur « manipulation » . Il nous déclara que, ce matin, il n’y avait pas une grande diversité dans les captures.

Nous fûmes quand même très heureux de voir de près ces oiseaux souvent difficiles à capturer dans nos jumelles : Fauvettes à tête noire, Pouillots véloces si menus,Bouscarle de Cetti que l’on entend souvent plus qu’on ne la voit ,Bruant des roseaux, Mésanges bleues et charbonnières, presque tous de jeunes oiseaux reconnaissables à la couleur de leur plumage ou de leur iris.

Le soleil fit enfin son apparition et ne nous quitta plus jusqu’au soir, déclenchant le passage de quelques migrateurs de haut vol : Busard St Martin et Epervier. Un peu avant midi nous quittâmes le bagueur qui nous avait accueillis si aimablement et que nous remercions encore pour toutes ses explications et nous nous dirigeâmes vers un coin des bords du Rhône encore sauvage que je fréquentais il y a quelques années quand je « taquinais » l’Ombre ou la Truite.

Nous nous installâmes à même le sol pour le repas de midi . Peu d’oiseaux en ces lieux : une lointaine Bergeronnette des ruisseaux, deux Cygnes tuberculés, un Pic vert…

J’avais cru voir des petits Sonneurs à ventre jaune ( non, pas des Bressans, mais de petits crapauds assez rares) mais ce n’étaient que de jeunes Grenouilles vertes …)

Dans l’après-midi nous fîmes le tour du secteur du « lit au roi », vaste élargissement du Rhône plus en aval. Quelques bateaux firent bouger à plusieurs reprises des troupes d’oiseaux d’eau parmi lesquelles nous avons noté une belle population de Cygnes tuberculés, des Grands cormorans, quelques Goélands leucophées, des Foulques, des Colverts, des Chipeaux, quelques canards siffleurs, des Grèbes huppés et castagneux, des Fuligules milouins et morillons . Rajoutons un jeune Faucon pélerin sans doute en phase de dispersion (c’est à dire ayant juste acquis son indépendance ) et attiré peut être par les proies potentielles que constituaient les oiseaux d’eau du secteur, des Moineaux domestiques, des Bergeronnettes grises, des Corneilles noires et quelques Hérons cendrés.

En fin de journée nous fîmes un petit tour sur le sentier sur pilotis de la réserve nord du marais de Lavours et nous restâmes un bon moment dans la tour d’observation en lisière du bois ce qui nous permit d’ajouter à notre palmarès une Buse variable, d’assez nombreux Tariers pâtres et un gros Sanglier, sans doute dérangé par les chasseurs.

Marjorie nous fit profiter de ses compétences en odonatologie en identifiant quelques libellules : Aeschna cyanea, Sympecma fusca, Ischnura elegans …entre autres .

Nous terminâmes cette agréable journée par l’observation des paisibles mais impressionnants Highland cattle , grands bovidés rustiques utilisés pour entretenir les prairies humides de la réserve.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour voir l’illustration photographique de cet article

PDF - 3 Mo
Première partie
PDF - 2.8 Mo
Deuxième partie

…et je remercie d’avance Laurent qui fut notre reporter photographe pour cette journée.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 41595

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ORNITHOLOGIE  Suivre la vie du site Compte rendus de sorties  Suivre la vie du site Comptes rendus de sorties 2009   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License